vendredi 10 avril 2020

Une étude sur les référentiels de soft skills


En 2011, une étude académique sur les entreprises françaises montrait que "le degré de formalisation des dispositifs d’évaluation autour des soft skills des Managers est globalement élevé" [1a].

Reconnaissant qu'un référentiel de soft skills est nécessaire pour l'efficience de ces dispositifs, nous avons réalisé une étude en nous focalisant sur ces référentiels [1b].

Avec un regard dual, celui du chercheur académique [2a] et celui du professionnel [2b], nous nous sommes intéressés aux pratiques de six acteurs :
  1. Pôle Emploi, 
  2. l'APEC,
  3. l'Observatoire des métiers du numérique, de l’ingénierie, du conseil et de l’évènement (OPIIEC), qui propose des services de gestion prévisionnelle d'emploi, de métiers et de mobilité professionnelle, 
  4. le Cigref (Club informatique des grandes entreprises françaises), qui partage avec son écosystème une nomenclature des métiers du système d'information, 
  5. L'École Polytechnique, établissement de hard skills d'excellence mais également établissement militaire, qui forme ses élèves-ingénieurs aux soft skills (la notion de soft skills est réputée avoir été créée par l'US Army dans les années 70), 
  6. le CEN (European Committee for Standardization), qui édite le Référentiel Européen de e-Competences 3.0 (e-CF).

Cette étude confirme des approches différentes de la notion de soft skills.
  • Pôle Emploi avance un référentiel de "savoir-être professionnels" [3] 
  • l'APEC distingue dans ses travaux trois sortes de compétences : le savoir-faire technique, les savoir-faire transversaux et les "compétences relevant du savoir-être"[4]
  • L'OPIIEC fait figurer des "compétences transverses" dans sa cartographie des métiers [5a] 
  • le Cigref a fait figurer jusqu'en 2005 un volet "aptitudes comportementales" dans la grille de compétences appliqué à sa Nomenclature des métiers du système d'information [5b] ; depuis la version 2010, la nomenclature est silencieuse sur les soft skills 
  •  la Direction de la Formation Humaine et Militaire (DFHM) de l'École Polytechnique propose dans son Livret de formation humaine une liste de "soft skills" [6]
  • le CEN fait reposer son framework sur la notion globale de "compétence".

Egalement, les listes de soft skills retenus dans les référentiels sont notablement différentes.



Formule utilisée 
pour  soft skills 
Nombre de soft skills dans le référentiel évnt utilisé
Pôle Emploi Savoir-être professionnels 14
APEC Soft skills
Compétences de savoir-être
11
OPIIEC  Compétences transverses  12
Cigref notion absente /
École Polytechnique Soft skills 10
European Commission for Standardization (CEN) notion indirectement adressée /


Enfin, notre étude révèle différents usages d'un référentiel de soft skills :
  • pour Pôle Emploi, son référentiel de soft skills est un actif de départ pour faire évoluer son service avec une approche par les compétences, 
  • pour l'APEC, une répartition de soft skills en classe pourrait être alignée sur les attentes stratégiques des entreprises en vue de faciliter la mobilité professionnelle,
  • pour l'OPIIEC, son référentiel de soft skills est une composante substantielle de son outil numérique de mobilité professionnelle mis à la disposition de son écosystème, 
  • pour le Cigref, il faudra probablement envisager de disposer d'un référentiel de soft skills en vue de la prochaine édition de la Nomenclature des métiers du système d'information  [7],
  • pour l’École Polytechnique, sa liste de 10 soft skills est un "outil pour suivre le développement personnel" des élèves-ingénieurs, 
  • pour le CEN, l'opportunité d'adresser explicitement la notion de soft skills dans le référentiel européen de e-Competences devrait se poser. [8] 

Cette étude a permis à Do-Khac Decision, une TPE de conseil en innovation et gouvernance numérique d'entreprise d'élaborer son propre référentiel de soft skills pour concevoir et proposer aux entreprises et administrations des solutions d'évaluation et de développement des soft skills [9].

Elle a permis également d'assoir la création de X-Soft-Skills, un lieu d'entrainement aux soft skills pour les alumni de l'Ecole Polytechnique [10].



[1a] L’évaluation des Soft Skills des Managers de proximité : tentative de formalisation d’un objet insaisissable, mémoire de MBA, sous la direction du Pr. Jean-François Chanlat, rédigé par Emilie Artigaud, Christelle Aubignac, Marie-Line Vindevogel, MBA Management des ressources humaines, Dauphine Université Paris, 2011
[1b] Une étude sur les référentiels de soft skills, Introduction, Do-Khac Decision
[2a] Nos travaux de recherche sur le modèle MOA-MOE nominés pour le prix Ae-SCM/AIM 2010, Gouvernance numérique de l'entreprise créative, 16 décembre 2010
[2c] Lancement de "RH Digital by Design", le référentiel des nouveaux métiers du numérique, 26 mai 2015, Do-Khac Decision
[4] L'importance des soft skills, Tendances métiers dans l'industrie, APEC, juin 2017 
[5a] Référentiel des métiers de l'OPIIEC, méthodologie
[5b] Nomenclature des emplois-métiers du système d’information, Cigref, octobre 2002
[9a] Enterprise Adventure Games pour développer les hard et soft skills, Do-Khac Decision
[9b] Des packs d'agile games pour accélérer les soft skills, 22 octobre 2019, Gouvernance numérique de l'entreprise créative
[10] X-Soft-Skills




L'étude a été réalisée par Tru Do-Khac, consultant en innovation et gouvernance numérique et designer de solutions de soft skills, auteur de l'étude Instruments for Agile IT - Frameworks, methods, design canvases, agile games, Do-Khac Decision 2018.

Introduction à l'étude, Do-Khac Decision

Billets cités sourcés de l'étude
[2b] Une approche des hard skills et soft skills de l'informaticien, Gouvernance numérique de l'entreprise créative, 11 février 2020
[3] Les soft skills selon Pôle Emploi, Gouvernance numérique de l'entreprise créative, mercredi 25 mars 2020
[6] L'enseignement des soft skills à l'École Polytechnique, Tru Do-Khac,  L'entreprise numérique créative, 25 mars 2020,
[7] Rétrospective de l'approche des soft skills par le Cigref, Gouvernance numérique de l'entreprise créative, 17 avril 2020
[8] e-Competence Framework approach to soft skills, Gouvernance numérique de l'entreprise créative, 20 avril 2020

Billets sourcés de l'étude
La connaissance épistémologique des soft skills est ...soft,  Gouvernance numérique de l'entreprise créative, 26 janvier 2020,
Soft skills : une approche ontologique, Gouvernance numérique de l'entreprise créative, samedi 22 février 2020
Soft skills : 14 interprétations, Gouvernance numérique de l'entreprise créative, 24 mars 2020  
Notions de compétence et soft skills selon l'OPIIEC, Gouvernance numérique de l'entreprise créative, lundi 20 avril 2020

Articles sur le Répertoire de l'entreprise numérique créative
Les soft skills, leviers pour l'entreprise sociétale et environnementale, Tru Do-Khac, 21 février 2020
L'entreprise sociétale : gouvernance et soft skills, Tru Do-Khac, 25 novembre 2019


Profil de Tru Do-Khac sur LinkedIn

Nomination 2014 et Trophée 2015

La pédagogie "Short MOOCs en Réseau" a été retenue par la plateforme d'innovation ouverte de l'association Pacte PME recherchant pour le compte d'une entreprise membre un outil innovant de transformation numérique des ressources humaines.

L'innovation frugale du "Personal MOOC" a été élue Trophée IT Innovation Forum, catégorie Enterprise Mobility / Collaboratif, par les membres du CRIP (une association de responsables d'infrastructure et de production informatique) présents au forum le 27 janvier dernier.

Trophée IT Innovation Forum pour le Personal MOOC